Les générateurs d’ozone

LES GENERATEURS D’OZONE :

Nous avons vu dans l’article précédent les 3 modes d’administration de l’ozone.

Arrêtons-nous, plus particulièrement, dans cet article sur l’ozone gazeux et les matériels, qui ont été où sont encore commercialisés à l’heure actuelle.

Pour rappel :

Les mélanges gazeux utilisés pour les traitements à l’ozone sont composés de 95% à 99.95 % d’O2 et de 0,05 à 5 % d’O3. C’est la forme la plus employée en odontologie. L’utilisation se fait soit en système dit  »ouvert  » ou  »fermé » afin de prévenir les effets néfastes, notamment l’inhalation qui peut léser le système broncho-pulmonaire.

Les 3 matériels que nous allons évoquer utilisaient/utilisent tous un système à décharge corona (électrique).

Deux systèmes, le Healozone®, fabriqué et distribué par la société Kavo ainsi que  le Prozone® de W&H, ne sont plus commercialisés depuis 2011.

Nous ne trouvons plus sur le marché que le G1000 de chez Apoza qui est commercialisé en exclusivité en France par SC Distribution à l’Isle sur la Sorgue.

Principe de fonctionnement :

Ces générateurs utilisent le principe de décharge corona. Celle ci fournit une charge capacitive. Cette décharge-corona rompt la molécule stable d’oxygène et forme deux radicaux d’oxygène. Ces radicaux peuvent se combiner avec les molécules d’oxygène pour former l’ozone. Le contrôle et le maintien de la décharge électrique nécessitent un milieu diélectrique, fabriqué en céramique ou en verre, le tout s’effectuant à l’intérieur d’une zone sous pression atmosphérique.

Pour la production d’ozone, l’air ambiant peut être utilisé (fourni par un compresseur) ou de l’oxygène pur (fourni par un générateur d’oxygène, ou parfois par des bouteilles).

Les 2 systèmes qui ne sont plus commercialisés : 

  • le HealOzone® par KaVo
  • le ProOzone® par W&H

Le HealOzone® peut produire de l’ozone à partir de deux sources :

  • l’oxygène de l’air ambiant, pour un dosage faible
  • l’oxygène pur en bouteille, pour un dosage fort

Le principe est de placer le capuchon sur la dent à soigner afin de créer un espace clos, ce qui évite toute fuite d’ozone et donc évite les risques de toxicité. Le travail s’effectue en circuit fermé. En cas de perte d’étanchéité, le système s’arrête immédiatement. La concentration d’ozone délivré est de 2100 ppm.

L’appareil « Healozone® » nécessitait une source d’air sec pour fabriquer de l’ozone. Il utilisait ainsi l’air ambiant qui était aspiré puis séché à l’aide d’un produit dessiccateur (cartouche de granules à changer après un certain nombre d’utilisations).

Le générateur était muni d’une pédale, permettant d’activer, avec le pied, la production de gaz.

L’appareil était également muni d’une pièce à main sur laquelle était positionné un capuchon d’étanchéité à usage unique dont la morphologie dépendait de l’application clinique et de la taille de la dent à traiter.

Cet embout permet que le vide se fasse et empêche la libération de l’ozone dans l’air ambiant. Une pompe à vide aspire l’air dans le capuchon afin de pouvoir insuffler l’ozone sur la lésion. Une fois l’application terminée, l’ozone qui n’a pas réagi est ré-aspiré puis neutralisé par des ions manganèse qui le réduise à l’état d’oxygène.

Enfin l’appareil envoie en toute fin un agent réducteur afin qu’aucun résidu d’ozone ne subsiste et dans le but de favoriser le processus de reminéralisation de la dent.

  • Le ProOzone® par W&H

Le ProOzone®, générateur de la société W&H, fonctionnait selon le même principe que le Healozone®. L’air était aspiré dans l’appareil à l’aide d’une pompe, puis propulsé au travers d’un filtre permettant de le déshydrater et de le débarrasser de ses impuretés. L’air ainsi assaini était ensuite introduit dans le générateur et soumis à un puissant courant électrique pour produire de l’ozone.

Le Prozone était pré-programmé afin de délivrer de faible quantité d’ozone pour une efficacité optimale. Les temps d’application variaient en fonction des types de soins :

  • 6 secondes pour une désinfection cavitaire ou un mordançage dans le cadre d’une restauration au composite
  • 12 secondes pour une désinfection chirurgicale
  • 18 secondes pour une désinfection parodontale
  • 24 secondes pour une désinfection endo-canalaire.

3 types d’embouts différents étaient fournis:

  • Coro tip : pour les restaurations coronaires ou les chirurgies
  • Endo tip : pour les traitements endodontiques
  • Pério tip : pour les traitements parodontaux.

Le seul système encore commercialisé en France : La G1000

Le troisième système est aussi un système basé sur l’effet corona ou « effet couronne ». Il favorise une décharge électrique entraînée par l’ionisation du milieu entourant un conducteur.

L’air est aspiré dans l’appareil à l’aide d’une pompe, puis propulsé à travers un filtre qui va le déshydrater et le débarrasser de ses impuretés. L’air ainsi assaini était ensuite introduit dans le générateur et soumis à un puissant courant électrique pour produire de l’ozone.

La G1000 vous permettra de travailler à des concentrations allant de 10 à 100 µg/ml.

Précisons que la G1000 est équipée d’une aspiration qui renvoie le gaz en surplus dans le destructeur d’ozone pour éviter une trop grande dispersion de l’ozone dans l’atmosphère du cabinet. L’aspiration fonctionne automatiquement lors de l’utilisation de l’équipement.

Sa façade de commande permet une manipulation vraiment facile.

La G1000 est pré-programmée pour votre confort afin de délivrer de faible quantité d’ozone pour une efficacité optimale. On réduit souvent le générateur d’ozone à son utilisation ultra indispensable en endodontie afin d’assécher les canaux et pouvoir mettre en place sa gutta dans des conditions d’asepsie optimum mais savez vous que l’appareil peut être utilisé pour l’intégralité de votre dentisterie ? Ce sont les temps d’application qui varieront en fonction des types de soins que vous aurez à effectuer, par exemple :

De 30 secondes (désinfection de canaux, de racines, traitement de caries) à 600 secondes (désinfection pré-opératoire) en passant par les traitements de poches parodontales (60 à 120 secondes), de stomatites (60 secondes), des candidoses et de l’herpès (120 secondes), etc…..

Deux tips de longueur différentes peuvent être utilisés : un tip court de 10mm et un long de 15mm.

Si vous êtes intéressés, je vous conseille de lire les articles à paraître et qui traiteront du générateur d’ozone G1000 en endodontie, en parodontologie et de son utilisation en chirurgie.

Pour rappel, l’ozone est un puissant désinfectant que vous ne devez utiliser avec la G1000 que dans des applications dentaires. Elle est destiné à être utilisée par un personnel qualifié.

Commenter